Lettre de Dieu

(Swamiji a toujours aimé cette "lettre de Dieu' et, en de nombreuses occasions, a demandé à la lire à voix haute aux dévots lors du satsang quotidien.)

Lorsque vous vous êtes levé ce matin, je vous ai observé, j’espérais que vous me parleriez, même si ce n’était que pour me dire quelques mots, me demander mon avis ou me remercier pour quelque chose de bon qui vous serait arrivé hier. Mais vous étiez trop occupé à chercher quelle tenue vous alliez mettre.

Tandis que vous couriez partout dans la maison pour vous préparer, je savais que vous auriez quelques minutes pour vous arrêter et me dire bonjour mais vous étiez trop occupé pour cela. A un certain moment, pendant quinze minutes, vous n’aviez rien à faire ; vous vous êtes précipité sur le téléphone et vous avez appelé un ami pour qu’il vous fasse part des derniers potins.

J’ai remarqué qu’avant de déjeuner vous regardiez autour de vous et j’ai pensé que peut être vous aviez honte de me parler, c’est pourquoi vous n’aviez pas incliné votre tête. Vous avez jeté un regard par-dessus trois ou quatre tables et vous avez remarqué que quelques uns de vos amis me parlaient brièvement avant de commencer à manger mais vous vous en êtes abstenu.

Vous êtes revenu à la maison et, après avoir accompli quelques tâches, vous avez allumé la télévision. Pendant que vous regardiez le petit écran et que vous étiez en train de dîner, j’ai attendu patiemment mais cette fois encore, vous ne m’avez pas parlé. Au moment du coucher, j’ai pensé que vous deviez être trop fatigué. Après avoir souhaité « bonne nuit » à votre famille, vous avez rejoint votre lit et vous vous êtes rapidement endormi; vous savez, je suis patient, beaucoup plus que vous ne pouvez l’imaginer!

Je vous aime tellement que chaque jour, j’attends un signe de tête, une prière ou une pensée de votre part. Il est dur d’avoir une « conversation » à sens unique ! Bon, une fois encore, vous allez vous lever. Et une fois encore je vais attendre, n’ayant pour vous que de l’amour. J’espère qu’aujourd’hui vous m’accorderez un peu de temps. Bonne journée !